Gants moto : guide d’achat, comparatif, avis, etc

En moto, on est très exposé aux éléments et aux risques de chute. Pour les prévenir, rien ne vaut une conduite défensive, mais aussi un équipement complet. En font partie les gants, qui protègent les mains des intempéries, des projectiles, du froid et de la pluie et des éventuelles chutes. Bref, ils sont incontournables et ils ont intérêt à être de bonne qualité pour espérer durer quelques saisons.

A quoi servent les gants moto ?

Longtemps, les gants n’ont pas été obligatoires. Contrairement aux casques. Néanmoins, la sécurité routière l’impose désormais. De nombreux motards sont nostalgiques de l’époque où ils ne devaient pas rouler gantés. Les raisons sont diverses. Ils sont chauds en été, ne sont pas totalement imperméables, ne protègent pas à 100 % du froid.

Néanmoins, la sécurité routière estime que le risque de blessure grave diminue de 87 % avec le port de gant. Une raison suffisante pour l’imposer.

Il existe de nombreux types de gants moto. Avec plus ou moins de protections, de caches, etc. Il en existe en cuir, comme en tissu, comme des gants qui mêlent les deux.

Les gants moto servent à éviter les traumatismes importants en cas de chute bénigne, mais aussi d’accident grave. Les risques de brûlures, fractures, et autres sont considérablement réduits.

Il existe plusieurs types de gants moto

Comment bien choisir sa paire de gants moto ?

Quand on vient à parler de gants moto, il est nécessaire de bien connaître ses mains. Le choix doit se faire de manière personnelle, avec des gants adaptés à sa morphologie. Mais il faut également savoir ce que l’on veut, car les gants ont une caractéristique saisonnière. Cela signifie que certaines paires sont mieux adaptées en hiver, car plus chaudes, et d’autres à l’été, en étant plus respirantes. Les motards confirmés ont d’ailleurs souvent deux voire trois paires de gants différentes, en fonction de la météo, de la chaleur ou du type de  Voici quelques critères à surveiller avant achat.

La matière

Choix difficile s’il en est. La matière joue énormément sur la protection également. La majorité des gants sont produits en textile ou en cuir. Le plus souvent, il s’agit de cuir de chèvre, car il est plus léger et souple.

Le tissu est également souvent utilisé dans la compositions de nombreux gants, car il permet de faire des articulations souples qui ne s’abîment pas avec le temps.

Les gants doivent aussi posséder des renforts aux articulations afin de les protéger. Ces articulations peuvent être greffés dans ou sur le gant et permettent d’absorber les chocs sur les zones les plus fragiles des mains.

La saison

Comme nous disions plus haut, il existe des gants pour l’hiver et des gants moto pour l’été. En fonction de la saison, il est donc intéressant de changer sa paire de gants. Ainsi, on n’a pas trop chaud en été et l’hiver les doigts ne sont pas gelés.

L’usage

En fonction du type de véhicule, certains gants seront mieux adaptés que d’autres. En effet, quand on roule en scooter, il n’est pas nécessaire d’avoir un gant capable de protéger un pilote de Moto Gp. L’inverse est tout aussi vrai.

Aussi, en fonction de sa conduite, de son style et du type de véhicule, on peut opter pour des gants plus ou moins protecteurs, tout en gardant en tête qu’une paire de gants en laine n’est pas suffisante…

L’ergonomie

Le confort que l’on peut ressentir dans des gants est très important. Le gant ne doit être ni trop large ni trop petit.

Surtout, les gants doivent offrir un bon grip quand on tient le guidon et doit permettre aux doigts de facilement atteindre le levier d’embrayage et celui de frein.

De plus, vous avez tout intérêt à opter pour des gants avec des manchettes longues qui remontent suffisamment haut ou qu’il est possible de passer sous les manches de la veste moto. Cela offre une meilleure protection. Le vent entre moins dans le gant et l’eau ne ruisselle pas non plus à l’intérieur.

Où et à quel prix acheter ses gants moto ?

Toute concession moto ou magasin d’habillement pour motard possède un rayon avec des gants. Cela dit, vous trouverez vraiment de tout. Bien sûr, tous destinés à la pratique de la moto. Mais rares seront les vendeurs qui pourront réellement vous renseigner sur chaque modèle exposé. Pire, certains se contenteront de les mettre dans des présentoirs dignes de Decathlon.
Pour avoir une offre vraiment complète et avoir accès à l’avis d’autres client,s vous pouvez vous tourner vers des sites de vente en ligne. Attention toutefois à toujours veiller à acheter la taille qui vous correspond grâce à un guide des tailles.

Quels sont les différents types de gants moto ?

Les gants pour scooter

Ce type de gants moto sont très souple. Pour cela, ils sont produits à partir de cuir de chèvre. Comme ils sont très utilisés en milieu urbain, ils n’ont pas besoin de renforts en caoutchouc comme pour des routards. De plus, ils sont utilisés dans des conditions de trafic qui favorisent d’avoir une meilleure mobilité au niveau des doigts.

Les gants moto hivernaux

Pour l’hiver, il faut que les gants puissent tenir chaud aux doigts. Il existe des gants chauffants qui peuvent se brancher sur la moto ou qui emporte une petite batterie. Mais à côté de cela, l’isolation naturelle du gant est importante. Il faut qu’il puisse retenir la chaleur à l’intérieur. De ce fait, il est mieux isolé, imperméable, etc.

Entre la couche extérieure et intérieure, un rembourrage permet de maintenir la chaleur. L’extérieur est généralement composé d’une membrane étanche en Gore-Tex ou autre, qui garantit l’imperméabilité en cas de pluie.

Certains modèles disposent d’un ou deux doigts tactiles afin que l’on puisse interagir avec son téléphone ou son GPS.

Les gants été pour la moto

Ces paires de gants privilégient la légèreté et l’aération. Ils ne sont donc pas très lourds. Néanmoins, ils assurent la sécurité à l’aide de renforts. Mais les micro perforations ou les aérations permettent aux mains de respirer et d’avoir de l’air frais.

Certaines marques parviennent à produire des gants été qui respectent ces critères tout en étant étanche en cas de pluie, car on n’est jamais à l’abri d’un orage en plein été !