Casque motocross : guide d’achat, comparatif, avis, etc.

Le moto-cross est une discipline bien à part qui exige un équipement spécifique. Pour pratiquer le motocross, il est peut-être même encore plus nécessaire d’avoir un équipement adapté et bien sécurisant. Impensable de prendre le guidon et de s’en aller à l’aventure dans les bois ou en championnat sans un casque de motocross.

A quoi sert le casque de moto-cross ?

Le motocross est une discipline que l’on peut qualifier d’extrême. Elle met le motard en contact direct, et sciemment, avec des obstacles et autres embûches. On parle d’ornières, de boues, de racines, de cailloux, etc. Cela limite la vision, mais augmente surtout le risque de blessures en cas de chute ou de choc.

Même si la vitesse est réduite, cela peut faire mal. Il est donc nécessaire de porter un casque de moto adapté.

Le casque de moto-cross est reconnaissable entre mille de par son profil. Contrairement aux intégraux et autres jets, il possède une mentonnière avancée. Elle protège des chutes. De plus, il est beaucoup plus léger (en moyenne, 1,3 kilo) que ses homologues. Enfin, il est dépourvu de visière. Cette dernière est à remplacer par un masque.

Cet aspect particulier lui permet, in fine, de :

  • Protéger le motard comme un casque moto intégral classique
  • Avoir une bonne ventilation. Le sport étant éprouvant, on transpire beaucoup.
  • Avoir un champ de vision large pour voir les différents obstacles
  • Protéger le motard des projections (boues, poussière, gravas, etc.)
  • Ne pas fatiguer le motard

Comment fonctionne un casque motocross ?

Le casque motocross est conçu spécialement pour sa discipline. Cela veut donc dire qu’il possède certaines spécificités.

On note ainsi une mentonnière plus longue qui protège la mâchoire des chocs en cas de chute. Les chutes étant plus fréquentes, la physionomie du motard est moins mise à contribution. De plus, le champ de vision est élargi. Notamment par l’abandon de la visière classique. Une large ouverture la remplace.

Par contre, on est obligé de porter un masque ou des lunettes, type masque de ski. Sans quoi, les yeux ne sont pas protéger des projectiles et poussières en suspension dans l’air. Si cela est imaginable en ville, cela l’est beaucoup moins dans des sous-bois ou sur un tracé en terre…

Le casque est également léger, pour ne pas fatiguer le motard pendant ses sessions off-road. Pour qu’il soit optimal, il faut qu’il soit bien adapté à la tête du motard et que la pression soit répartie de façon homogène.

Leur durée de vie est égale à celle des autres casques moto, à savoir 5 ans s’ils n’ont pas subi de chocs.

Un bon casque moto se doit de protéger efficacement le motard

Existe-t-il différents types de casques de motocross ?

Les casques de motocross sont une grande famille et il n’existe pas de particularités spécifiques entre différents modèles.

On notera que chaque marque possède ses petits avantages ou sa renommée personnelle. Ils mettent en avant leur propre concepts avec une mâchoire plus large ou un champ de vision élargi, etc. Foncièrement, cela ne change pas énormément au niveau de la protection fondamentale.

Il existe également une différence entre les casques « normaux » et ceux qui sont prévus pour la compétition. Comme ils ne sont pas prévus, à la base, pour la route ; ils protègent moins bien et sont donc déconseillés sur route. Toutefois, il existe des gammes de casques motocross adaptés à la route.

Comment bien choisir son casque de motocross ?

Quand on vient à parler de casques de moto-cross, il est nécessaire de bien connaître le domaine. En effet, tous ne se valent pas, même s’ils respectent des critères communs. Le choix doit se faire de manière personnelle, avec un casque adapté à son tour de tête et on confort qu’on espère. Voici quelques critères à surveiller avant achat.

Le poids

Comme nous l’avons dit, les casques de motocross sont beaucoup plus légers que leurs homologues. Ce gain de poids permet aussi de meilleures performances, à la marge.

Comme pour les autres casques moto, on en retrouve en polycarbonate en entrée de gamme. Bien qu’ils aient prouvé leur efficacité, nous conseillons plutôt ceux en fibre. Plus résistants, ils ont aussi un meilleur coefficient de déformation en cas de chocs. En résulte une meilleure protection.

La légèreté sera aussi déterminante pour celui qui fait de l’endurance et qui ne veut pas avoir les cervicales fatiguées au bout de quelques tours.

La ventilation

Ce point est crucial, car en moto cross, on transpire beaucoup. La respiration est également haletante, dégageant beaucoup de vapeur d’eau. Il faut donc que la ventilation soit à la hauteur des attentes.

La ventilation peut se faire par un tissu microperforé, ou par des trous de ventilation. Tout dépend du modèle.

Les accessoires

Chaque marque attache de l’importance au petit plus qui fera chavirer le cœur du client. Par exemple, le système d’attache. Certains partiront sur le double D. D’autres seront restés sur le micrométrique. Chacun sa préférence.

La taille du champ de vision est aussi importante. Car votre masque doit pouvoir rentrer dans l’ouverture. Certaines marques proposeront des attaches pour empêcher le masque de filer au moindre choc.

La protection

Argument de vente important, la protection d’un casque n’est pas à prendre à la légère. Une chose que ne garantissent pas les casques chinois… Il faut donc que le casque moto cross soit homologués CE et que cela soit bien étiquetés.

Cela permet de rassurer quant au fait qu’on ne risque pas sa vie à la première chute impromptue.

Par ailleurs, les mousses intérieures doivent être épaisses pour pouvoir absorber les chocs.

Où et à quel prix acheter son casque moto cross ?

Il est possible d’acheter un casque moto cross dans une boutique pour motard et chez un concessionnaire. En général, on reçoit un bon conseil de la part des vendeurs, même si tout n’est pas tout rose. Certaines concessions se prennent pour le pic de la Mirandole et ont peu d’égards pour les client occasionnels… Néanmoins, le service est souvent à la hauteur.

Si vous voulez du choix important, internet sera sans doute la meilleure option, car il n’y a pas de restriction pour les stocks. Vous avez accès à tout ce qui existe dans le monde entier. Côté prix, ce sera peut-être même plus avantageux. De plus, promo et réductions sont plus nombreuses et font baisser le prix davantage. Mais vous n’aurez pas d’avis professionnels, uniquement l’avis des autres acheteurs.